#Episode 5 | Vincent Peronnet  —  De la confiance au risque

Vincent nous présente un nouveau secteur d’activité : le métier de l'événementiel. Un secteur très différent de ceux que nous avons traversé jusque là. Et pourtant les compétences communes sont nombreuses.







Après avoir été auto-entrepreneur dans ce secteur de l’organisation de salon, après un parcours en tant que salarié chez GL events, Vincent a pris la direction d’un nouveau centre de profit dans l’événementiel au sein de Puzzle pour l’organisation de salon B to B et grand public.


Avec Vincent nous avons échangé sur 4 sujets :

  • Le management ;

  • Le marketing et la communication ;

  • Le juridique.



Comme tout directeur de centre de profit, au final, ce qui compte le plus pour Vincent, c’est la relation humaine.

C’est elle qui crée le business autant que l'intérêt du quotidien. Le résultat financier c’est l’objectif, mais ce résultat ne se construit pas dans un tableur ou un CRM, le résultat se construit avec les équipes que nous manageons.

Evidemment les différents postes qu’il a pu occuper ont joué dans la construction de la place de relation humaine.

Comme beaucoup d’entre nous, Vincent a managé à distance. Pour lui, c’était une distance physique puisqu’il pilotait plusieurs agences éloignées. Mais là encore, nombre d’entre nous retrouve les enjeux du management à distance du fait d’horaire de travail décalée avec ses équipes, de télétravail, d’équipe éloignée. “Il faut pratiquer a distance les échanges informels comme on les aurait au bureau”


Nous sommes encore dans un apprentissage commun. Vincent définit le management comme ce que je suis capable de donner et de partager à mes collaborateurs. “Je peux te faire part de mon expérience pour que tu construise la tienne”


Pour lui, la confiance doit toujours être totale envers ses équipes. Elle se fonde sur deux logiques : le partage et l’objectivation.

Le partage se construit sur la récurrence et un mix bien orchestré de formel et d’informel (sujet évoqué aussi par Nicolas Kowbasiuk, épisode 1).


La confiance c’est aussi la relation aux clients, il nous parle de communication et des enjeux de son secteur d’activité : une récurrence annuelle qui appelle sans cesse la nouveauté, la difficulté de traduire la “promesse du contenu” au travers un visuel.

La communication repose sur la clarté du message. Cette clarté n’engage pas nécessairement la mise en avant de tous les éléments qu’il y a à communiquer. Il faut choisir les éléments.

Le problème avec la communication c’est que personne ne voit les choses de la même manière. Et il faut ajouter à cela le besoin de nouveauté que porte chaque visuel. “Le visuel c’est la promesse du contenu”.


Et bien que “L’erreur est un élément de la construction, c’est une marche vers le progrès” il est nécessaire de rester le plus pertinent possible pour diffuser un message pertinent et visible afin d’attirer le client final.


Parce que l’un des enjeux de son secteur d’activité est la cascade de responsabilité : il organise pour rassembler des entreprises qui vont vendre à des clients finaux. Il est donc essentiel de taper juste dans la communication pour que ses clients obtiennent le bon volume de clients potentiels.


Cette cascade de responsabilités est le dernier enjeux sur lequel nous avons échangé. Il s’agit des enjeux de responsabilités pénales lors de la construction des stands et du déroulé du salon.

Il faut identifier correctement les risques et permettre à chacun de porter sa responsabilité, tout en étant garant du cadre.

Un peu comme on le retrouve au sein de n’importe quel centre de profit quand deux équipes qui ne travaillent pas sur les mêmes missions se croisent - elles doivent prendre conscience des enjeux que crée la rencontre en termes de sécurité et d’accroissement des risques.






Cet échange a été passionnant et très enrichissant. Comme toujours vous retrouverez les apprentissages dans la page dédiée. N’hésitez pas à me communiquer ceux que vous voudriez ajouter !


Bonne écoute à tous








La citation du jour :

“L’erreur est un élément de la construction, c’est une marche vers le progrès”



Time Line :

06:10 cadran management

25:10 cadran market - com

38:10 cadran juridique



Nous avons parlés de :

L’épisode 1 avec Nicolas Kowbasiuk ;

L’épisode 2 avec Benjamin Rose ;

L’épisode 3 avec Ruben ;





26 vues0 commentaire

Gardons le contact !

Top ! Pas plus d'un mail par mois, c'est promis !