5 Savoir être pour constituer une équipe cohérente

Dernière mise à jour : 18 janv. 2021

Les savoir être ou soft skills individuels sont des comportements primordiaux pour constituer une équipe efficace, solidaire et positive.


Une équipe efficace est un ensemble synchronisé de collaborateurs au service d’un projet. Le comportement des collaborateurs doit donc être le premier point d’attention du manager pour garantir le bon déroulement des projets, l’atteinte des objectifs, etc


 

Dans la continuité du podcast, les articles sont disponibles en version audio : les liens en fin d'article.

 

.L'efficacité d’une équipe est sa capacité en tant que groupe à faire face ensemble, à être unis face aux échecs, aux difficultés mais aussi (et surtout) face aux réussites pour in fine tenir la promesse client.

Afin d’atteindre cette efficacité, j’accompagne mes collaborateurs pour qu’ils développent au moins cinq soft skills.

#1 | Etre force de proposition


Pour identifier et construire ce comportement au sein des équipes, la première demande est de venir trouver son manager avec au moins deux solutions à chaque difficulté rencontrée. Ce sera le point de départ pour échanger puis construire les solutions en équipe, d'un management efficace en somme.

Quand il s’agit de nouveauté, c’est identique, je demande plusieurs propositions, plusieurs versions du projet. Si l’enjeu est conséquent, la proposition sera faite de manière formelle pour pousser à une analyse plus précise.

Demander à avoir plusieurs propositions engagent les collaborateurs à prendre le temps avant la sollicitation. Cette prise de temps engendre une prise de recul, souvent un échange avec le reste de l’équipe.

In fine, le manager gagne du temps parce que le nombre de sollicitations diminue et que leur qualité augmente.

Au bout d’un certain temps, les collaborateurs viendront pour valider une solution. Etre force de proposition deviendra un comportement naturel. Le gain de temps est important pour le manager et l’engagement des collaborateurs augmente conséquemment. Cela participe à la construction de l’autonomie de chacun. Dans le même temps, les échanges au sein de l’équipe pousse les collaborateurs à mieux se connaître et à se faire confiance. L’équipe gagne alors en efficacité.

La progression individuelle rythme la progression collective et la progression collective soutien la force de proposition individuelle. Pousser les collaborateurs à être force de proposition est comportement central pour un management plus efficace, le premier des 5 soft skills identifiés comme essentiels.

#2 | Etre sincère

Etre sincère c'est dire la vérité, sans omission volontaire.



Donc la sincérité ne signifie pas tout dire tout le temps. Pour autant un manager efficace saura transmettre les choses difficiles à ses équipes et collaborateurs. Plus il y aura de sincérité, plus vive et précise sera la réactivité de l’équipe face aux difficultés et plus grande sera la confiance entre collaborateurs. Cela permettra un travail d'équipe efficace. Mais la sincérité ne se décrète pas, ce comportement émerge d’un climat mis en place par le manager - un climat au sein duquel la réciprocité est de rigueur.

La sincérité n’est pas aisée. Elle s’apprend et se cultive. Demander de la sincérité à ses équipes obligent à construire une climat de confiance.

La sincérité est mise en difficulté quand les choses vont mal. Et quand les choses vont mal c’est que les décisions prises n’ont pas portées leurs fruits. Alors il est simple de chercher un responsable.

S’il n’y a pas de climat de confiance au sein de l’équipe, le responsable va devenir le coupable et trouver une solution se terminera pas l’exclusion du “coupable”. S’il y a un climat de confiance, le/s responsable/s pourra/ont expliquer leur/s choix. L’équipe pourra alors déconstruire les choix antérieurs et trouver une réponse collective cohérente pour faire face aux difficultés. La sincérité et le climat de confiance qui en découle permettra de travailler efficacement en équipe.

La sincérité au sein de l’équipe permettra de se centrer sur le(s) problème(s) à résoudre plutôt que sur la personne qui pourraient en être la cause et donc de conserver un collectif soudé et efficace.

Si votre équipe est force de proposition et que ces propositions trouve une réponse sincère au sein du collectif et de la part du management alors la dynamique collective est bonne. La bienveillance sera presque aisée à déployer pour élargir le panel de soft skills de vos collaborateurs.

#3 | Etre bienveillant

La bienveillance est un mot à la mode mais exiger ce comportement des collaborateurs est crucial pour constituer une équipe efficace. La bienveillance est la capacité à accepter les autres tel qu’ils sont.



La bienveillance n’est pas la sympathie mais de l’empathie. Il faut prendre du recul sur chacune des situations pour comprendre les choix, les positions, les postures de chacun et les accepter.

La bienveillance est un comportement qui nécessite de la confiance en soi. Et cela s’apprend. Veiller à l’existence de la bienveillance est primordiale pour constituer une équipe cohérente et efficace. Parce que le collectif, par la bienveillance, va offrir des espaces de progression aux individus. Il faut accompagner les équipes, les former et savoir jouer le rôle de tiers neutre dans les échanges tendus pour garantir la bienveillance et la cohérence des équipes.

Le manager doit donc porter la bienveillance au quotidien. Le manager à un rôle primordial dans l’accompagnement et le maintien de la bienveillance au sein de ses équipes. Il doit s'engager au quotidien à être le premier porteurs des soft skills qu'il souhaite voir émerger au sein de ses équipes : être force de proposition, être sincère, être bienveillant.

#4 | Être engagé

Le quotidien n’est pas l’objectif du manager. Le quotidien est une contrainte posée à ses objectifs moyens et longs termes. Souvent les urgences du quotidien prennent le dessus sur tout le reste. Il faut alors savoir sortir de ces urgences pour se recentrer sur ses objectifs à long terme. Rappeler, souvent, ces objectifs long terme est nécessaire pour que l’équipe se projette et s’engage au-delà du quotidien - comportement essentiel pour l'efficacité de l’équipe.

Avoir au quotidien une vision collective du long terme permettra de gagner en engagement et en efficacité.

Lors des bilans hebdomadaires ou mensuels des collaborateurs, il faut intégrer un suivi des tâches long terme. C’est un moyen de générer de l’engagement, de l’adhésion au projet et de l'efficacité dans les actions. Les actions doivent avoir une finalité qui va au delà du quotidien.

Il est important de reposer le temps long dans notre quotidien dédié à l’urgence. Parce que constituer une équipe et la faire durer ne peut se faire que si les objectifs sont communs et partagés.

Toutefois l'engagement ne peut se faire que les collaborateurs savent qu'au quotidien ils construisent des relations stables, agréables et positives. Un immédiat agréable permet de se construire un passé positif et donc d'être efficace dans ses choix. Etre engagé est la quatrième brique des soft skills déjà évoqué : être force de proposition, être sincère, être bienveillant. C'est le prélude à ce quotidien si important qui met en son centre le client. Parce que l’efficacité de l'équipe passe au final par l'écoute du client.

#5 | Etre toujours à l’écoute de nos clients

Parce que c’est la base. Nous sommes là pour vendre un produit, un service et on ne vend pas s’il n’y a pas d’acheteur. Les comportements positifs face aux réactions des clients sont les seuls bienvenus au sein des équipes.

Là aussi, il ne s’agit pas d’un dogme et le client ne peut pas demander ni avoir n’importe quoi. D’ailleurs il n’est pas le roi. Il n’y a rien de divin chez le client. Il est possible de dire non à un client. La règle unique est que le produit ou le service délivré corresponde à la promesse client.

Mais s’il n’est pas le roi, le client a tout de même de très bonnes idées, il détient souvent l’avenir de notre métier.

Le comportement requis est d’être à l’écoute du client, c'est le seul comportement efficace de part d'une équipe. Savoir se centrer sur les besoins et attentes du client permet de trouver un juge de paix lors de prise de décisions. La compréhension de la clientèle et du marché facilite les choix qui sont réalisés et permet à l’équipe de rester efficace au quotidien. Il est évident que le manager doit considérer ses collaborateurs comme ses premiers clients et donc se comporter avec eux comme il leur demande de se comporter avec les clients. La symétrie des attentions ne doit pas être un vain mot.


L’objectif pour le manager est de constituer une équipe qui saura mettre en oeuvre des solutions efficientes (avec ou sans lui). Les soft skills qui sont : être force de proposition, être sincère, être bienveillant, être engagé et être à l'écoute du client - visent à construire une cohésion d’équipe forte et une cohérence face aux objectifs poursuivis. Néanmoins ces comportements ne sont pas toujours naturels pour les collaborateurs. Il faudra alors prendre le temps de construire les espaces permettant l’expression de ces cinq comportements et pousser à leur mise en oeuvre. Cela permettra de travailler en équipe de manière efficace.

L’engagement personnel du manager dans la construction des espaces de liberté et d'expression sera un levier crucial pour la cohérence de l’équipe.



 

Évidemment vous pouvez aussi 🎙️écouter 🎧cet article : ➡️ Spotifiy ➡️ Apple Podcast



This article was originally published on Linkedin

114 vues0 commentaire

Gardons le contact !

Top ! Pas plus d'un mail par mois, c'est promis !